Œconomie Transition vers une économie responsable, plurielle et solidaire
Gouvernance Une gouvernance démocratique et responsable
Communauté mondiale Pratiques citoyennes pour une citoyenneté planétaire
Interdépendances humanité – biosphère Pérennité des équilibres planétaires et du bien-être des sociétés humaines
Responsabilités Un concept pivot - colonne vertébrale de l’éthique du 21e siècle
Éducation Une éducation à la responsabilité et à la citoyenneté planétaire

Zoom

Le passage à partir d’une mentalité de « propriétaire » des communs environnementaux à une éthique de la « responsabilité », tout en intégrant les impératifs de l’équité, de la justice sociale et de la démocratie, représente pour nous la clef de voute d’une transition écologique qui soit viable sur le plan environnemental et juste sur le plan social. Dans ce cadre et alors que les nations du monde se réunissent pour la 23e conférence annuelle des parties (COP23) de la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatiques à Bonn, nous concentrons notre attention sur la perspective des petites nations insulaires -mise en avant par la présidence de la COP23 par les îles Fidji- grâce aux contributions des nombreux membres et partenaires d’Alliance-Respons basés dans le Pacifique...

Vous trouverez ci-après le deuxième numéro de notre Newsletter :

Pour vous abonner, cliquez ici.

Rod Oram, Nouvelle Zélande
A la suite d’un séminaire exploratoire en mai 2016, un workshop s’est tenu au Centre culturel de Goutelas-en-Forez, les 10-12 avril 2017. Il a réuni notamment des spécialistes d’histoire du droit et de différentes branches du droit international pour échanger sur les deux premiers objectifs de la recherche : comprendre le passé et décrire le présent par l’étude des pratiques contemporaines et l’identification de fragments d’un droit commun dans cinq domaines (la justice internationale pénale, le droit du commerce et des investissements, la justice climatique, la justice sociale et la protection des droits de l’homme). Ce séminaire a été l’occasion de lancer des pistes pour la suite de la recherche, notamment sur les conditions d’un droit commun «  universalisable  » opposable aux pouvoirs politiques (les Etats), mais également aux acteurs économiques (les entreprises). Une prochaine journée d’études a eu lieu le 27 novembre 2017 afin de confronter les premiers résultats de la recherche au regard critique de théoriciens du droit.

Cliquez ici pour accéder au document complet

Intervention principale, Droit, Éthique et responsabilité, Hopuhopu, Ngaaruawaahia, Université de Waikato-Tainui pour la recherche et le développement.

Tui Atua Tamasese a assisté au colloque de 2014 en Nouvelle Zélande «  Droit, gouvernance et responsabilité  » où il a présenté une intervention intitulée «  Une éthique de la responsabilité dans le droit coutumier samoan  ». Tui Atua Tamasese est un auteur de premier rang en référence au Pacifique Indigène, mettant les influences coloniales en dialogue avec les traditions samoanes, afin de revitaliser les attributs de la gouvernance, la spiritualité, les valeurs environnementales et le leadership dans le contexte des communautés villageoises.

«  Lorsque Betsan m’a invité il y a quelques mois à participer à ce colloque, elle m’a expliqué que le thème en était «  la responsabilité dans le droit et la coutume  », s’intéressant tout particulièrement à la gestion et la gouvernance de l’eau. Au cours de nos discussions sur le thème principal du colloque elle a évoqué les notions de ‘changement climatique’, ‘justice climatique’, ‘bien commun’, ‘droit occidental’ et ‘droit coutumier’. Elle considérait que le colloque bénéficierait des perspectives sur ces thématiques provenant de la fanauga du Pacifique élargi, au-delà de l’Aotearoa Nouvelle Zélande, ainsi que de gardiens culturels tels que moi-même...

Cliquez ici pour accéder au document complet

Les dernières productions

Agenda